Energie et technologie

Comment réaliser une construction autonome en énergie ?

Maxence Padua
21 Septembre 2023
5 min de lecture

Ces dernières années, l'État s'est engagé à réduire la consommation énergétique dans le secteur de la construction. Des mesures ont été prises, notamment des incitations à la rénovation énergétique afin d'éliminer les bâtiments peu performants sur le plan thermique. Toutefois, une approche qui semble être une solution à long terme et suscite un intérêt croissant consiste à promouvoir la réalisation de constructions autonomes en matière d'énergie. Cette idée suscite un intérêt croissant et soulève des questions : qu'est-ce qu'un bâtiment autonome en énergie ? Comment ça marche ? Comment le concevoir ? Cet article se penche sur ces questions, explorant en détail cette notion et fournissant des informations essentielles pour comprendre ses principes et ses avantages.

Qu’est-ce qu’une construction autonome en énergie ?

Une construction autonome en énergie, parfois appelée bâtiment autosuffisant, est une structure soigneusement conçue pour répondre aux besoins énergétiques de ses occupants sans dépendre des réseaux traditionnels de gaz, d'électricité et d'eau. Pour y parvenir, ces bâtiments intègrent généralement des systèmes de production d'énergie renouvelable tels que des panneaux solaires, des éoliennes ou des mécanismes de récupération de chaleur. De plus, ils sont équipés de technologies avancées pour la gestion de l'énergie et le stockage, visant à maximiser leur efficacité énergétique.

Tout cela s'inscrit dans une démarche globale visant à minimiser l'impact environnemental de la construction. Néanmoins, il est important de noter que la réalisation d'un tel projet peut représenter un budget conséquent, mais il peut être rendu plus accessible grâce aux aides au financement disponibles. Ces incitations financières jouent un rôle crucial dans la promotion de la construction autonome en énergie, encourageant ainsi la transition vers des pratiques plus durables. Pour ceux qui envisagent de se lancer dans un tel projet, il est essentiel de se familiariser avec ces aides et de s'entourer de professionnels compétents pour les obtenir.

Comment fonctionne une construction autonome ?

Une construction autonome en énergie fonctionne de manière distinctive par rapport à un bâtiment conventionnel. Elle a pour mission première de produire de l'énergie, de fournir de la chaleur pour le confort thermique en hiver, et de garantir un approvisionnement en eau potable. Cette autarcie énergétique est rendue possible grâce à l'intégration de panneaux solaires et d'autres systèmes de production d'énergie renouvelable, ainsi qu'à l'utilisation de systèmes de récupération et de filtration de l'eau de pluie. Pour atteindre une efficacité optimale, le bâtiment doit répondre à des critères exigeants, notamment une isolation de haute qualité pour minimiser les besoins en chauffage, une orientation étudiée pour maximiser les apports solaires, et l'installation de volets munis de protections solaires pour atténuer la chaleur estivale. Enfin, le bâtiment devient souvent un logement intelligent grâce à l'intégration de systèmes domotiques permettant le contrôle et la surveillance de la consommation d'énergie, ce qui permet aux occupants d'optimiser leur consommation et de contribuer à l'autonomie énergétique de la construction.

Comment est produite l’énergie au sein d’une construction autonome ?

Au sein d'une construction autonome, la production d'énergie repose sur une infrastructure diversifiée et précise. Pour la production d'électricité, une solution courante consiste à installer des panneaux solaires photovoltaïques sur les toitures. Ces panneaux captent l'énergie solaire et la convertissent en électricité, laquelle alimente l'éclairage et les appareils électriques du bâtiment. Il est toutefois essentiel d'intégrer des batteries de stockage pour pallier l'intermittence de la production solaire. De plus, lorsque les conditions locales le permettent, l'utilisation d'une éolienne peut être une alternative judicieuse pour compléter la production électrique, tout comme l'exploitation de petites centrales hydrauliques à proximité de cours d'eau.

En ce qui concerne la production de chaleur, les panneaux solaires thermiques sont souvent privilégiés. Ils captent la chaleur du soleil pour chauffer à la fois l'eau sanitaire et l'espace intérieur du bâtiment. Certains systèmes vont encore plus loin en combinant la production électrique et thermique, maximisant ainsi l'efficacité énergétique globale. En complément, un chauffage écologique, tel qu'un poêle à bois, peut être intégré pour couvrir les besoins en chaleur supplémentaires, notamment lors de périodes de froid intense. L'approche idéale pour garantir l'indépendance énergétique consiste à combiner plusieurs sources d'énergie renouvelable. Cependant, il est essentiel de prendre en compte que la production d'électricité à partir de sources renouvelables est influencée par les conditions climatiques, ce qui rend impérative une planification minutieuse pour assurer un approvisionnement énergétique constant et fiable.

La construction autonome incarne l'avenir de l'habitat. Elle se distingue par sa haute performance énergétique, la réduction significative de ses besoins en chaleur et son exploitation optimale de la lumière naturelle. Elle se démarque aussi par sa capacité à générer sa propre énergie à partir de ressources gratuites. En embrassant ces principes, les habitants d'un tel logement s'engagent non seulement vers un mode de vie plus durable, mais contribuent également à la préservation de l'environnement et à la réduction de leur empreinte carbone.
Je prends rendez-vous
Partager cet article
Maxence Padua
20 Juillet 2023
5 min de lecture